Autres informations et services officiels : www.belgium.be

Fiches pratiques pour les maladies animales épidémiques

Aide au diagnostic clinique des principales maladies épidémiques  à risque d’émergence / de réémergence.

Introduction

La plupart des maladies animales épidémiques n’ont jamais été rencontrées en Belgique par les vétérinaires et les détenteurs actuels. Les connaissances de ces maladies par les acteurs de terrain sont donc très limitées.

Le risque d’introduction de telle maladie, dont certaines sont aux portes de l’Europe, ou même déjà présentes, est toutefois bien réel. Pour preuve, les récentes introductions dans des Etats membres (Fièvre aphteuse, bluetongue, influenza aviaire hautement pathogène, peste porcine africaine…).

La globalisation des transports, du commerce et du tourisme ou encore les changements climatiques accroissent ce risque d’introduction.

L’amélioration constante de la biosécurité est le premier moyen d’empêcher l’introduction de ces maladies dans nos troupeaux. Il est toutefois possible qu’un jour, une de ces maladies sera introduite en Belgique.
Si, malgré les mesures préventives, une de ces maladies était introduite en Belgique, il serait crucial de la détecter le plus rapidement possible. Pour faire une analogie, on dit souvent qu’un verre d’eau suffit pour éteindre un départ de feu de forêt, mais qu’au bout de quelques minutes, il faut envoyer les canadairs. Il faut réagir très vite si on veut espérer limiter la diffusion d’une épidémie. Une épidémie a en effet des conséquences majeures pour les filières concernées et peut même affecter l’économie générale d’un pays.

Les fiches « aide-mémoire » succinctes, pratiques et illustrées ci-dessous ont donc été créées pour remettre en tête certains éléments et symptômes des principales maladies épidémiques à risque d’émergence / de réémergence.
Cela devrait permettre aux vétérinaires praticiens et éleveurs d’évaluer en un coup d’œil l’image clinique et les informations épidémiologiques les plus pertinentes, pour être plus rapidement alertés lors d’une éventuelle émergence dans un troupeau.

Toutes les fiches concernent des maladies à déclaration obligatoire. Les règles générales et spécifiques (influenza, fièvre aphteuse, Aujeszky…) de déclaration obligatoire à l’ULC s’appliquent donc. Il est indispensable que l’ULC soit contactée en cas de doute, afin que les inspecteurs vétérinaires puissent intervenir rapidement pour prendre des échantillons et les faire analyser, et d’infirmer ou de confirmer la présence de l’agent suspecté.
Dans un pays indemne, il est tout à fait normal et souhaitable que des suspicions de maladies épidémiques soit déclarées de temps à autres par les éleveurs ou les vétérinaires de terrain. C’est la preuve d’une surveillance passive efficace !


Fiches des maladies (animaux concernés)

Clavelée et variole caprine (ovins et caprins)

Dermatose nodulaire contagieuse (bovins)

Fièvre aphteuse (plusieurs espèces)

Fièvre catarrhale ovine (fièvre catarrhale du mouton) (ruminants)

Fièvre de la vallée du Rift (plusieurs espèces)

Grippe aviaire (influenza aviaire) (volaille)

Maladie d'Aujeszky (plusieurs espèces)

Maladie de Newcastle (paramyxovirose) (volaille)

Maladie vésiculeuse du porc (porcins)

Péripneumonie contagieuse bovine (bovins)

Peste des petits ruminants (ovins et caprins)

Peste équine (équidés)

Peste porcine africaine (suidés)

Peste porcine classique (suidés)

Stomatite vésiculeuse (plusieurs espèces)


Liens utiles (Fiches santé animale et/ou zoonoses)